Skip to content

Essayer Forme Interrogative

Anglais > Grammaire > Verbes > Auxiliaires > be - HAVE -do

Have peut être soit un auxiliaire, soit un verbe lexical signifiant "avoir"  (exceptions).

V (infinitif, simple present)Vs (3° pers. simple present)Ved (irrégulier)Ving
C'est un verbe irrégulier qui a 4 formes :have /hæv/has /hæz/had /hæd/having /'hævɪŋ/
forme contractée've's'd
A la négationcontractée, il se prononce ainsi :haven't /'hævənt/hasn't /'hæzənt/hadn't /ˈhædənt/

Sommaire : auxiliaire - verbe lexical - temps composés - have to - had better - tableaux de conjugaison

En tant qu'auxiliaire, suivi du participe passé, il sert à former le present perfect (I have worked), le past perfect (I had worked) ou l'infinitif passé après un modal (I must have worked) ou après to (I'm happy to have worked). Il se conjugue et se contracte selon les tableaux ci-dessous.

En tant que verbe lexical, have correspond généralement au français "avoir". 
Il se conjugue généralement de la manière suivante aux temps simples :

Simple present

Forme affirmativeForme négativeForme interrogative
forme complète (anglais américain)forme contractée
(anglais britannique)
complètecontractée amér./britan.américainbritanniquenég. contractée
s
i
n
1haveI haveI've gotdonothaveI don't have / Ihaven't gotdo I have?have I got?don't I have?
3hashe hashe's gothe doesnot havehe doesn't have / hehasn't gotdoeshe have?has he got?doesn'the have?
p
l
u
1havewe havewe've gotwe donot havewe don't have / wehaven't gotdo we have?have we got?don't we have?
2you haveyou've gotyou donot haveyou don't have / youhaven't gotdo you have?have you got?don't you have?
3they havethey've gotthey donot havethey don't have / theyhaven't gotdo they have?have they got?don't they have?
ExerciceExerciceExerciceExercice

Les formes have got / has got ont tendance à être remplacées par les formes en have avec l'auxiliaire do(es) / did même en anglais britannique.
Elles ne peuvent exprimer une idée d'habitude : I've got a headache now. I often have headaches. = J'ai mal à la tête maintenant. J'ai souvent des maux de tête.


Forme affirmativeForme négativeForme interrogative
complètecomplètecontractéeaffirmativenég. contractée
s
i
n
1had
I haddidnot havedidn't haveDidhave?Didn'thave?
3he hadhe didnot havehe didn't haveDidhe have?Didn't hehave?
p
l
u
1we hadwe didnot havewe didn't haveDidwe have?Didn't wehave?
2you hadyou didnot haveyou didn't haveDidyou have?Didn't you have?
3they hadthey didnot havethey didn't haveDidthey have?Didn'tthey have?
ExerciceExerciceExerciceExercice

Aux temps composéshave se conjugue comme un verbe normal :  - haut de page

Sa forme Ving est having/'hævɪŋ/ Son participe passé est irrégulier had /hæd/
Be VingPerfect
PresentI am having a headache. = Je suis en train d'avoir mal à la tête.I have had a headache. = J'ai eu mal à la tête.
PastI was having a headache. = J'étais en train d'avoir mal à la tête.I had had a headache. = J'avais eu mal à la tête.

Have lexical se traduit régulièrement par d'autres verbes qu'avoir en français (il se conjugue alors comme un verbe ordinaire avec l'auxiliaire do(es) / did) :
faireprendreautres
to have a dream = faire un rêveto have breakfast = prendre le petit-déjeunerto have lunch / dinner = déjeuner / dîner
to have a (good) journey / trip = faire un (bon) voyageto have a bath / a shower = prendre un bain / une doucheto have a wash / a shave =  se laver / se raser
to have a try/go [at sth] = faire un essai, essayer [qc]to have a drink = prendre un verreto have a rest / a swim = se reposer / se baigner
to have a nervous breakdown = faire une crise de nerfsto have a cup of tea / coffee = prendre un thé / un caféto have a look at = jeter un coup d'oeil à
to have a heart attack = faire une crise cardiaqueto have a holiday = prendre/passer des vacancesto have a good time = (bien) s'amuser
to have a wee = faire pipi
Have se traduit aussi par "être" dans de nombreuses expressions courantes :

Have to exprime l'obligation. Il est l'équivalent du modal must. - haut de page
You have to work. = You must work. = Tu dois travailler. / Il faut que tu travailles.
On peut aussi dire You've got to work en anglais britannique courant mais seulement au présent, et pas pour exprimer une habitude.
Au contraire de must, have to peut s'utiliser aux autres temps et formes que le présent:
You had to work. = Tu devais travailler. / Il fallait que tu travailles.
You will have to work. = Tu devras travailler. / Il faudra que tu travailles.
La forme négative correspond à une absence d'obligation, l'équivalent de needn't.
You don't have to work. = Tu n'es pas obligé de travailler. On peut utiliser You haven't got to work au présent non habituel.

Had better s'utilise pour exprimer un conseil. Se contracte généralement en 'd better. - haut de page
You had better work. = Tu ferais mieux de travailler.
I'd better hurry. = Je ferais bien de me dépêcher.
They'd better not sleep. = Ils ont intérêt à ne pas dormir.

Have s'utilise aussi pour traduire "faire faire quelque chose à quelqu'un"have someone do something.

Tableaux des formes complètes et contractées des temps simples de have en tant qu'auxiliaire - haut de page

Simple present

Forme affirmativeForme négativeForme interrogative
complètecontractéecomplètecontractée (1)affirmativenég.complète (2)nég. contractée
I haveI'veI have notI haven't / I've nothave I?have I not?haven't I?
he hashe'she has nothe hasn't / he's nothas he?has he not?hasn't he?
we havewe'vewe have notwe haven't / we've nothave we?have we not?haven't we?
you haveyou'veyou have notyou haven't / you've nothave you?have you not?haven't you?
they havethey'vethey have notthey haven't / they've nothave they?have they not?haven't they?

(1) La forme négative contractée "he's not" permet d'insister plus sur la négation que la forme "he hasn't". Cette dernière est plus utilisée avec un pronom. La première avec un nom.
(2) La forme interro négative complète est très rare à l'oral.

Simple past

Forme affirmativeForme négativeForme interrogative
complètecontractéecomplètecontractéeaffirmativenég.complètenég. contractée
I hadI'dI had notI hadn'thad I?had I not?hadn't I?
he hadhe'dhe had nothe hadn't had he?had he not?hadn't he?
we hadwe'dwe had notwe hadn't had we?had we not?hadn't we?
you hadyou'dyou had notyou hadn't had you?had you not?hadn't you?
they hadthey'dthey had notthey hadn't had they?had they not?hadn't they?

Rappel de conjugaison
Au présent
- à l'affirmatif, have est le plus souvent suivi de got.
You have got courage. = Tu as du courage. Peter's got a new bike. = Peter a une nouvelle bicyclette. He has (got) three brothers. = Il a trois frères.

- au négatif et à l'interrogatif,
l'anglais britannique a tendance à utiliser havecomme auxiliaire suivi degot:
They haven't got the right to come in. Ils n'ont pas le droit d'entrer. Have you got a car? Avez-vous une voiture?

l'anglais américain conjugue have comme un verbe lexical avec do comme auxiliaire.
They don't have the right to come in. Ils n'ont pas le droit d'entrer. Do you have a car? Avez-vous une voiture?

Au passé, have se conjugue ordinairement comme un verbe lexical, c'est-à-dire avec l'auxiliaire did.
He had an accident, didn't he? Il a eu un accident, n'est-ce pas ?
Did you have the opportunity to sing? As-tu eu l'occasion de chanter ?
I didn't have the time to go. Je n'ai pas eu le temps d'y aller.

L'üVULUllUJN Uhb J?UK.MHÎ> DE

L'INTERROGATION EN FRANÇAIS

Dans son important article : Comment ont évolué les formes de r interrogation (Romania, XLVII, 243-348), M. Lucien Foulet pose les questions suivantes : d'où vient la pittoresque diversité des formes de l'interrogation en français moderne? n'est-elle qu'un effet du hasard et du caprice ? ou peut-on, derrière la variété des faits, discerner une loi qui les domine et les explique? Je crois, comme M. Foulet, qu'il est possible de trouver à ces questions des réponses positives et je voudrais essayer à mon tour de les présenter.

Le problème est le suivant : pourquoi le français, ayant renoncé au système latin de l'interrogation par particule et ayant adopté l'interrogation par inversion, a-t-il ensuite renoncé, au moins partiellement, à ce procédé ? Pourquoi est-il passé du type « part votre père » au type « votre père part-il » ou bien «est-ce que votre père part » ? M. Foulet voit dans ces les résultats d'une « chasse à l'inversion », elle-même rendue nécessaire par la ruine de la déclinaison. Il me semble que cette chasse à l'inversion peut en principe être déterminée par trois sortes de causes: 1. la ruine de la déclinaison (cause phonético-morphologique), 2. la tendance générale à introduire dans la langue ce qu'on appelle l'ordre logique avec préposition du sujet (cause logique), 3. l'accentuation finale spéciale au français (cause psychologique). Je crois que la première cause n'est pas intervenue dans la modification des formules que la deuxième ne peut pas suffire à expliquer pourquoi le français est seul à se servir de tant de formules interrogatives